Microsoft Private Folder 1.0 … hum !

illustration2006071123.jpg En attendant Vista, la super-toute-oh-wow saveur de Windows qui, aux dires de Bill Gates, aurait 80 % des chances d’être lancée dans les dates convenues (corpo, dès novembre, et grand public, dès la mi-janvier), Microsoft tente de réchauffer la salle, question de ne pas perdre son monde. Un des trucs qu’elle utilise est de lancer divers produits pas trop chers (ou entièrement gratuits) dont, hier, un système de répertoire pour données confidentielles appelé Private Folder 1.0 qui ne fonctionne qu’avec Win XP SP2.


illustration2006071129.jpg Le principe est outrageusement simple. Tout ce que l’on place dans ce répertoire est protégé des yeux indiscrets. Pour l’ouvrir, il faut taper un mot de passe. Mais avant de le fermer, il faut d’abord cliquer de la droite sur l’icône de My Private Folder (il y en a une à l’extrême gauche, tout en haut de la fenêtre – sur la même bande bleue que le X rouge de fermeture – et une autre, en plus gros, sur le Bureau). Le petit cadenas apparaissant sur le rendu de l’icône se referme alors (on se croirait sous MacOS X …), ce qui indique que le répertoire est verrouillé. Il ne reste plus qu’à fermer la fenêtre. À défaut d’agir ainsi, le Private Folder demeure aussi accessible qu’une grange abandonnée. Il s’agit là d’un problème ergonomique auquel Microsoft devra rapidement s’attaquer si elle veut être prise au sérieux avec ce logiciel en version un point zéro.

illustration2006071126.jpg La logique de Private Folder : voici un dossier plein de gugusses que je veux soustraire au regard de mes enfants, de ma conjointe ou de mes collèges; il est effectivement là, bien en évidence, en rouge, en jaune et en gris sur le Bureau. La question : « Qu’est-ce que Papa peut bien cacher là-dedans ? ». S’agit-il de cacher des fichiers sensibles ou de les protéger des autres utilisateurs du PC ? Suspect !

illustration2006071120.jpgLe problème corpo que cela pose : les services informatiques sont désormais affligés d’une nouvelle contrainte. Tant que l’installation de Private Folder n’est pas interdite, les employés peuvent se créer un répertoire secret où ils placent leurs documents les plus importants. Le cauchemar : advenant un crash, la récupération des données devient d’autant plus compliquée.

illustration2006071122.jpgAutre irritant, pour disposer de Private Folder, il faut d’abord se faire fouiner les entrailles par un cafard microsoftien appelé Legitcheck. C’est une sorte de petit espiogiciel associé au programme Windows Genuine Advantage. S’il constate que la copie de Windows est piratée, il met fin au processus d’installation. On sait que plusieurs entreprises ont intenté des poursuites (recours collectifs et autres) contre Microsoft à la suite de cette … initiative.

illustration2006071128.jpgPar ailleurs, l’idée de répertoires confidentiels n’est pas nouvelle. Depuis presque toujours, il existe toute une gamme de produits analogues sur le marché, des machins de toute farine sous Windows, Mac ou autres. L’an dernier, par exemple, j’avais testé Folder Shield 2003, un excellent partagiciel à 20 $US fabriqué en Allemagne par BaxBex Software. La logique de ce produit est, disons, plus subtiles ou moins compliquée à gérer. En tout cas, elle est fondamentalement différente de celle de Private Folder 1.0. Il ne s’agit pas d’un classeur claquemuré où on place des choses, mais d’un répertoire de dossiers et de fichiers, où qu’ils soient sur le disque, que l’on veut rendre confidentiels. On ne déplace rien. On ne fait qu’indiquer, que pointer, vers les documents que l’on entend protéger.

illustration2006071124.jpgPour en revenir au nouveau gratuiciel de Microsoft, j’ai l’impression que la géante a revêtu un casque de construction, une armure de templier, douze ceintures et dix paires de bretelles avant de le lancer. C’est comme si elle voyait venir les désastres de données perdues et qu’elle ne voulait pas s’encombrer de la responsabilité qui en découle. Je me suis donc amusé, au début de l’installation, à lire les petits caractères avant de cliquer sur le bouton J’accepte. Voici un extrait de la version française, fautes d’orthographe en prime :

« EXONÉRATION DE GARANTIE. Le logiciel visé par une licence est offert tel quel. Toute utilisation de ce logiciel est à votre seule risque et péril. Microsoft n’accorde aucune autre garantie expresse. Vous pouvez bénéficier de droits additionnels en vertu du droit local sur la protection dues consommateurs, que ce contrat ne peut modifier. La ou elles sont permises par le droit locale, les garanties implicites de qualité marchande, d’adéquation à un usage particulier et d’absence de contrefaçon sont exclues.

illustration2006071121.jpgLIMITATION DES DOMMAGES-INTÉRÊTS ET EXCLUSION DE RESPONSABILITÉ POUR LES DOMMAGES. Vous pouvez obtenir de Microsoft et de ses fournisseurs une indemnisation en cas de dommages directs uniquement à hauteur de 5,00 $ US. Vous ne pouvez prétendre à aucune indemnisation pour les autres dommages, y compris les dommages spéciaux, indirects ou accessoires et pertes de bénéfices.

Cette limitation concerne :

  • tout ce qui est relié au logiciel, aux services ou au contenu (y compris le code) figurant sur des sites Internet tiers ou dans des programmes tiers ; et
  • les réclamations au titre de violation de contrat ou de garantie, ou au titre de responsabilité stricte, de négligence ou d’une autre faute dans la limite autorisée par la loi en vigueur.

Elle s’applique également, même si Microsoft connaissait ou devrait connaître l’éventualité d’un tel dommage. Si votre pays n’autorise pas l’exclusion ou la limitation de responsabilité pour les dommages indirects, accessoires ou de quelque nature que ce soit, il se peut que la limitation ou l’exclusion ci-dessus ne s’appliquera pas à votre égard. »

Ouin !


Publicités

10 réflexions sur “Microsoft Private Folder 1.0 … hum !

  1. Je suis très peu attiré par ce genre de produits car personellement, et ce depuis plusieurs années, j’utilise les différentes protection des logiciels de compression (Winrar par exemple) pour différentes données sensibles (protection principalement contre les utilisateurs de mes PC). Un coup le fichier créé, il s’agit de l’ouvrir et de faire du drag / drop in ou out.

  2. Je ne sais pas si l’encryption d’un fichier zip est suffisante pour protéger la confidentialité, exemple mettre des fichiers sources.
    Peut-on le décrypter facilement ?
    à moins d’avoir des super hackers en place, je trouve cela suffisant pour les personnes qui gravitent dans mon entourage.

  3. Personnellement, je n’ai pas besoin de tels programmes, étant le seul utilisateur de mon ordinateur. Néanmoins, pour les postes utilisés par plusieurs usagers, je crois que le simple fait de créer plusieurs comptes dans Windows suffit à protéger tous les documents 😉

    Sinon, j’ai déjà testé l’utilitaire de protection fournit avec WinXP Manager de Yanicsoft, qui s’est montré d’une efficacité toute simple; le fichier est encrypté à l’aide d’un mot de passe, et ne peut donc bien sûr être ouvert qu’à l’aide du plugiciel. Cependant, ça peut être assez long si l’on veut encrypter plusieurs fichiers.

  4. La protection d’un Zip ou Rar est plus ou moins solide. Ça dépends à quel niveau il s’agit de protéger les fichiers.

    Un hacker patient peut tenter un « brute-force » sur le fichier (essayer toutes les combinaisons possibles à l’aide d’un outil). Cependant si votre mot de passe contient des caractères alpha-numériques, plus des caractères spéciaux (exemple p@$$w0rd), ça devient très compliqué à trouver via brute-force..

  5. C’est à ne rien comprendre. Vendredi dernier, Microsoft aurait annoncé au réseau d’information CNET News.com que ce logiciel était retiré, i.e. qu’il ne serait plus possible de le télécharger. Or, puisqu’il était encore disponible samedi, j’ai signalé ce fait sur le forum qui complétait l’article en question chez ZDNet (site plus crédible qui avait repris la nouvelle) et seul un visiteur a réagi. Ce matin, Private Folder était encore accessible et CNET News.com faisait comme si de rien n’était. Bizarre !

  6. Le produit a finalement été retiré cette nuit. C’était probablement la cause de toutes ces orages dévastatrices. Sauf que le message que l’on reçoit en tentant de télécharger Private Folder en est un relatif au Genuine Windows machin, ce qui laisse entendre que nous sommes de utilisateurs non légaux de Windows XP. Nice show, Microsoft !

  7. Salut,
    Moi je ne me souvient plus du code pour private folder et mes docs sont donc pas accessibles.J’ai les boules,avez vous un moyen de contourner le système?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s