Windows Vista: avantageux pour les entreprises ?

2006052310.jpgOn peut facilement passer des heures à discourir des caractéristiques de Windows Vista, des subtilités de ses fonctions ou de la qualité de son interface. Reste que tout cela n’est que bavardage futile si le marché corporatif ne l’adopte pas. Car à écouter les chantres de Microsoft, la force de Vista est dans sa grande capacité d’intégration, voire de symbiose, avec Office 2007 et Longhorn Server. Or seules les entreprises pourront se permettre un investissement de cette nature.


2006052307.jpgMais pourquoi diantre, le feraient-elles ? Ne voilà-t-il pas un marché où on semble heureux sous XP, cela depuis fort peu dans certains cas ? Autrement dit, « why fix it, if it ain’t broken ? » Méchante bonne question, direz-vous. Alors, je l’ai posée au montréalais francophone Carmi Levy, un analyste sénior à l’emploi de la firme ontarienne Info-Tech Research (photo ci-contre), que j’ai rencontré tout à l’heure au WinHEC.

Quelques avantages

Selon cet expert, les entreprises devraient migrer vers Vista pour plusieurs raisons. En premier lieu, m’explique-t-il, il y a le fait que les gens du département informatique passent énormément de temps, du temps n’ajoutant aucune valeur à la boîte, pour s’occuper de problèmes bénins et répétitifs, par exemple des histoires de mémoire d’impression qu’il faut relancer. « Si on paie un technicien 60 000 $ par année et qu’il passe la moitié de son temps à régler ce genre de problème, on se trouve à jeter 30 000 $ par la fenêtre. » On peut imaginer les coûts annuels que peuvent représenter plusieurs techniciens, des employés qualifiés qui, malheureusement, ne sont pas là pour faire autre chose de plus utile pour l’entreprise.

« Arrive Vista qui vient remplacer bon nombre de ces processus, continue M. Levy. Ce système d’exploitation doté de facultés d’auto réparation et de diagnostic assez poussées, permet d’être proactif au lieu de réactif. » On vient changer un disque rigide avant qu’il ne s’écrase définitivement; Vista nous en a fait l’avertissement bien avant. « Imaginez le coût que représente un disque hautement stratégique à l’entreprise, advenant que les données soient irrécupérables. »

2006052308.jpgAutre point important, la sécurité informatique. Tous les chefs d’entreprise vous diront que ça prend du temps de travail, des crédits et de la formation pour se placer à l’abri des attaques et des désastres. « Or, cela ne rapporte rien à la valeur de l’entreprise, soutient Carmi Levy. Pour se protéger, il en coûte une fortune et si on ne le fait pas, c’est encore pire. On appelle ça une situation lose lose« 

Encore ici, Vista peut faire réduire ces coûts, notamment au niveau du temps-homme économisé. « Par exemple, on peut créer une politique, un processus de sécurité nécessitant une configuration, que l’on peut appliquer en batch à soixante PC au lieu de devoir le faire un à un. » Sans oublier divers dispositifs intégrés dans Vista visant à accroître la sécurité contre les attaques criminelles. Bien sûr, rien n’est parfait, Vista aura beau offrir la plus belle résistance, les forces du mal sauront le dépasser. Et ainsi de suite, à l’instar du jeu séculaire des flics et des bandits.

À cette enseigne, il ne faut pas se leurrer. Microsoft a connu son chemin de Damas avec Win XP dont la version originale était du gruyère. En ce sens, le Service Pack 2 s’est avéré être une mise à niveau urgente, critique, qui a entraîné toutes une réflexion sur la sécurité chez Microsoft. « Depuis, cet aspect n’est plus pris à la légère. »

2006052213.jpgUn autre aspect que considéreront les sociétés, est celui de la productivité des employés. « Vista et, surtout, Office 2007, permettent de produire, en moins de temps, des documents plus professionnels, plus fouillés, plus documentés, bref plus complets. Le retour est donc plus intéressant pour l’entreprise. » Autrement dit, il en coûtera moins cher qu’avec WinXP-Office 2003 en temps/homme pour arriver à de meilleurs résultats. Et que dire de la fonction de recherche qui est désormais intégrée partout, quelle que soit l’application que l’on utilise ? « Excellente. On y accède plus vite, son temps de recherche est surprenant et ses résultats plus poussés qu’avant. »

Des inconvénients

Tous ces avantages devront cependant être mis en balance avec certains inconvénients, poursuit l’analyste d’Info-Tech. Au premier chef, le coût de la migration vers Vista qui pourra être très élevé. Il faudra consentir à acheter des licences, de la formation d’employés et du nouvel équipement, à refaire certaines infrastructures (p. ex. repenser sa largeur de bande) et à paralyser la majeure partie des services informatiques de l’entreprise. « Si un problème surgit ailleurs, explique M. Levy, ces ressources humaines ne seront plus disponibles. »

2006052309.jpgQui plus est, il se peut que certains documents, des fichiers produits avec de vielles version d’Office, ne s’ouvrent désormais qu’en partie. Par exemple, il suffirait que le code utilisé pour les macros dans Word 95 ne soit plus compris par Word 2007.

Autre problème, aucune entreprise ne commettra l’étourderie de passer en bloc vers Vista. Ça se fera en étapes, p. ex. un tiers la première année, un tiers, la seconde et un tiers, la troisième. Il faudra donc refaire les politiques maisons en fonction d’un environnement informatique complexe.

Et ajoutons à la liste la méfiance que l’on porte, ces temps-ci, à l’endroit de Microsoft. Il se peut que ce ne soit pas facile pour un responsable informatique de convaincre son patron de faire le saut vers Vista, surtout si l’ainé dudit patron ne jure que par Apple et que son beau-frère a implanté Linux dans sa municipalité.

« On verra bien, conclut Carmi Levy. Chose certaine, tout cela va profiter à tout le monde. Comme on dit, la vague fait lever tous les bateaux. » Effectivement, cette offensive majeure de Microsoft va mettre en lumière le phénomène des systèmes d’exploitation. « Bien des gens voudront comprendre et, pour ce faire, ils regarderont non seulement Vista, mais les autres, notamment Linux et le MacOS X. »


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s