WinHEC 2006: un cru historique

200605182210.jpgD’ici demain midi, j’aurai en main la beta 2 de Windows Vista. Et si les augures me sont favorables, je dénicherai peut-être les beta 2 de Longhorn Server et de Office 2007. C’est en tout cas ce qu’on entend ici à Seattle dans les corridors du WinHEC 2006 (Windows Hardware Engineering Conférence). On dit également que cet événement annuel pourrait être le plus important de sa lignée, puisque, pour la première fois, les trois produits phares de Microsoft vont converger sur un même podium et devenir disponibles en versions d’essai.


200605182211.jpgÀ moins qu’il ne s’agisse que de rumeurs non fondées, que de rêve journalistique, que de déduction farfelue. Sinon, le coup d’envoi pourra être porté demain matin par Bill Gates lui-même, un inconditionnel des WinHEC, alors qu’il pourra annoncer le début du dernier kilomètre devant être parcouru par Vista, Windows Server et Office 2007 avant leur sortie encellophanée. Cela expliquerait pourquoi, depuis les aurores, le contingent international de journaliste dont je fais partie se fait évangéliser à grands coups de rame. Pour parler en euphémisme !

C’est ainsi que des conférenciers marathoniens se succèdent, leurs PowerPoint sous le bras, pour nous présenter les nombreux avantages de Windows Vista. En fait, disent-ils en substance, il y en a tellement par rapport à Windows XP qu’il sera assez difficile de résister à la séduction. Vista en fera succomber plus d’un. Ce ne sera pas comme la transition entre Windows 2000 et XP, ce sera d’une toute autre amplitude.

Tout d’abord, le produit se veut à l’épreuve des balles. De tous les systèmes d’exploitation de Microsoft, on dit que c’est celui dont le blindage est le plus épais. On l’a conçu avec la sécurité en tête, nous garantit Jim Alchin, co-président de la plate-forme Windows. Le temps où le malware n’avait que Microsoft dans son collimateur est terminé, soutient-il. Désormais, c’est un fléau qui frappe de façon universelle (ce qu’Apple commence d’ailleurs à réaliser). M. Alchin (photo ci-après) admet même avoir été naïf; jamais n’aurait-il imaginé une telle férocité dans l’univers du cyber-mal.

2006051822121.jpgDans les premiers temps de Longhorn (nom de code de Windows Vista), raconte-t-il, l’accent avait été mis sur la capacité de recherche de ce système; il fallait améliorer le processus de recherche de données. Mais, comme on sait, cet exercice s’est avéré une quête du Saint Graal. Mais en développant le Service Pack 2 de Windows XP, Microsoft s’est vraiment collée le nez sur l’enjeu majeur : la sécurité. « C’est une réalité que nous avions carrément sous-estimée ». Tant et si bien que Vista a été renforcé mur à mur et le haquer ne sera pas une mince affaire.

Autre élément important, Vista est facile à installer, tant par un particulier seul chez lui, que par une entreprise où on parle de déploiement majeur. Tout se fait par image de disque. Or ce n’est pas parce qu’une entreprise compte mille PC qu’il lui faut conserver 1000 images. Vista permet d’en limiter le nombre à quelques unes, des images plus génériques qui permettent, en cours d’installation, de rajouter les pilotes manquant. Idem pour la maison. On a trois PC différents ? Il suffit de conserver une image générique et, lors de la réinstallation, Vista s’en ira de lui-même se chercher ce qui lui manque sur le site Windows Updates.

« Avec Vista, les coûts du soutien aux utilisateurs chutent », affirme une conférencière à l’accent slave et aux allures de ceinture noire en informatique microsoftienne. Les diagnostics se font mieux; on peut mettre le doigt sur le problème plus rapidement. Dans certain cas, Vista pourra réparer le problème tout seul. Par exemple, advenant qu’un PC ait un problème d’amorce et ne puisse plus charger Windows, l’utilisateur pourra démarrer en mode Start up Repair Tool et Vista effectuera la réparation qui s’impose. Pas pire, non ? Dans d’autres cas, Vista informera l’utilisateur de la nature du problème. Par exemple, advenant qu’il détecte une défaillance probable du disque, il proposera aussitôt d’effectuer un back up et fournira une interface pour le faire.

200605182213.jpgAutre leitmotiv de la journée, Vista a été particulièrement fignolé pour l’infrastructure mobile. On sait que désormais, il y a plus de bloc-notes que de PC de table dans les entreprises, sans parler des gadgets dont le nombre semble exponentiel. Or, synchroniser l’information dans un tel contexte peut être complexe. D’où diverses techno implantées dans Vista dont le DeltaSync.

Pour citer un dernier mantra psalmodié toute la journée, ajoutons que Vista est beau, agréable et attachant. Et de ça j’en conviens sans aller voir sous le capot. Car à vue d’œil, force est d’admettre que l’interface graphique a été particulièrement réussie. Croyez-en l’amateur de Mac que je suis. Pour le moins, on est à des lustres de Win XP et, surtout, de Win 2000.

Revenez me lire un peu plus tard aujourd’hui, peut-être que le placotage de corridor se sera précisé, peut-être se sera-t-il atténué, qu’on annoncera le départ précipité de Bill Gates pour la Chine ou l’achat de Symantec par Steve Ballmer. Qui sait ? Quoi qu’il en soit, je vous mettrai en ligne quelques prises d’écran, vous pourrez témoigner de la beauté de l’interface. Mais promettez-moi de n’en parler à personne, paraîtrait que je n’ai pas le droit de le faire.

À plus tard.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s