Ubuntu 5.10 mis à l'essai

2006042711.jpgHier, je vous parlais d’Ubuntu 5.10, une distribution Linux dont on vantait les mérites tant sur le plan convivialité que sur celui de sa simplicité d’installation. Figurez-vous que j’ai été impressionné par mon propre texte au point où j’ai téléchargé le produit, l’ai installé et en ai fait le tour. Conclusion, tout ce que j’ai lu semble exact. Ce système s’installe sans histoire, cela en moins de 25 minutes, et son interface est aussi simple, sinon plus, que celles du MacOS X et de Windows.


2006042704.jpgMoi à qui tous les malheurs informatiques arrivent naturellement et beaucoup plus souvent qu’à mon tour, n’ai rien eu, cette fois, à déplorer. Rien, sauf peut-être une difficulté à lui faire reconnaître mon imprimante USB Brother MFC 7820N (un problème qui semble généralisé sous Linux), un problème que j’ai réglé (sans vraiment comprendre de quoi ka kausait la machine) en essayant d’autres pilotes Brothers fournis avec Ubuntu. Rien, sauf peut-être une difficulté à me connecter à mon réseau local. Mais je suppose que si ce désagrément était important dans mon quotidien bureautique, je pourrais les régler en demandant de l’aide dans la communauté. C’est d’ailleurs un des points les plus positifs dont jouit Ubuntu.

J’ai donc envoyé un mot à notre ami David Gagnon, visiteur émérite de ce blogue et grand utilisateur d’Ubuntu. Voici sa réponse. « Pour ce qui est de tes problèmes réseau (ce qui m’étonne!) et autres problèmes, je te suggère deux endroits à consulter sur IRC (réseau FreeNode). Pour ce faire, tu peux t’installer xchat (s’il ne l’est pas déjà : [sudo apt-get install xchat]). Puis joins les channels #ubuntu (anglais) ou #Ubuntu-fr (français). Ce dernier dispose également d’un site avec forums à http://www.ubuntu-fr.org. Tu y trouveras toujours des gens très sympathiques prêts à tout faire pour régler n’importe quel problème que tu puisses rencontrer ! « 

Ma conclusion ? Démerdez-vous pour vous dénicher un ordinateur d’avant-hier (une machine quand même pas trop préhistorique qui dispose d’environ 2 gigs d’espace disque et de 128 Mo de RAM), vous savez cette vieille guimbarde qui encombre votre garde-robe ou qui ramasse inutilement de la poussière dans le garage, et installez-lui Ubuntu. Sans que vous n’ayez à débourser quoi que ce soit, vous vous ramasserez avec un système complet qui ronronnera à votre entière satisfaction : navigation sur Internet, courrier électronique, messagerie, suite bureautique, logiciels graphiques, utilitaires multimédia, soutien multilingue, alouette !

2006042702.jpgDans mon cas, je me suis servi d’un archaïque PIII/800 d’IBM rehaussé d’un disque ATA de 10 gigs, d’une RAM de 256 Mo, d’un moniteur ACL 15 pouces, ainsi qu’un jeu de souris – clavier Microsoft sans fil (sur la photo, ici à gauche, vous voyez également un disque externe; ça n’a rien à voir avec cette machine; ce n’est qu’un disque réseau (NAS) que j’ai placé là pour mieux le voir). Avec un autre PC, j’ai téléchargé une image ISO d’Ubuntu et je l’ai gravée sur CD. Cela m’a permis d’aller démarrer le PIII/800 où le système et tous les logiciels nécessaires se sont installés. Une fois l’opération terminée, Ubuntu s’en est allé sur le Net chercher toutes les mises à jour disponibles. Ensuite, il m’a permis d’installer d’autres logiciels gratos, p. ex. KSnapShot pour faire des prises d’écran. Une petite bénédiction !

2006042703.jpgBon. Je n’ai pas Microsoft Offce 2003, mais OpenOffice.org 2.0. Je n’ai pas CorelDraw X3 ou PhotoShop CS2, mais The Gimp 2.2. Et ainsi de suite. Sauf que j’au un peu de tout et qu’il me serait facile de dénicher gratos sur Internet ce qui me manque. Est-ce que je pourrais confier cette machine à ma mère, une sainte femme qui, à ce jour, a été épargnée par l’enfer des ordinateurs ? Je ne le jurerais pas, mais il me semble que oui. Pour avoir installé à quelques reprises des premiers ordinateurs, Mac ou PC Windows, chez du monde peu attiré par les bits’n’bytes, je sais que dans les premiers temps, je me suis fait rappeler : ceci ne marche pas, y a le fichier machin qui est disparu ou le programme untel qui refuse de se déployer, ça n’imprime pas, tout est devenu noir, etc. Avec Ubuntu, je suppose qu’il en serait de même; ni mieux, ni pire. Les foutus pilotes d’imprimante ou de scanneur, je suppose que qu’on finit par savoir comment procéder pour se les procurer.

Sauf que tout est gratuit et … légal et qu’on peut récupérer une machine devenue vieillotte et inutile pour lui redonner une deuxième vie. Je ne peux donc vous recommander que de vous en faire une idée par vous-même. Mettez-le à l’essai.

En attendant, je vous propose ci-après, quelques photos de mon installation.

Au début de l’installation.
   
On configure ses paramètres.
   
Réussi !
   
C’est maintenant autour du système.
   
Puis, c’est à celui des paquets.
   
On s’identifie et on se donne un mot de passe.
   
La sécurité…
   
Le système redémarre.
   
Et il entreprend la phase II de l’installation, ce qui prend un peu plus de temps que la phase I..
   
Youppee !!!
   
On s’identifie.
   
On se télécharge des mises à jour.
   
On tape son mot de passe.
   
Après avoir téléchargé KSnapShot, il devient possible de faire des prises écran. Par exemple, voici l’interface du fichier d’aide.
   
L’interface d’Ubuntu est très jolie. Remarquez ses menus qui se commandent à partir du coin gauche en haut de la fenêtre, contrairement à d’autres distributions de Linux ou à Windows où le menu est en bas, à gauche.
   
L’interface d’Ubuntu. Les menus se commandent à partir du coin gauche en haut de la fenêtre, contrairement à d’autres distributions de Linux ou à Windows où le menu est en bas, à gauche.
Ox  
OpenOffice déployé.
   
FireFox est une autre application fournie.
   

Publicités

18 réflexions sur “Ubuntu 5.10 mis à l'essai

  1. Un bras d’honneur préalable à tous ceux qui auront envie d’écrire que « ma paye Microsoft » va être maigre cette semaine puisque je dis du bien (faut-il que je sois mal pris) d’une constituante linuxienne. Et un autre bras d’honneur (tout aussi préalable) à ceux qui voudront m’injurier puisque je recommande autre chose que le MacOS X ou Windows XP. Je le répète ici, je ne suis d’aucun camp, je ne fais la guerre à personne, je parle techno, point à la ligne. Si Ubuntu est bon, je le dis; c’est ma job. Mais je me réserve le droit de dire que Vista l’est également si, en faisant le tour de ce produit (très très en retard), j’en arrive à cette conclusion. S’il en était autrement, je ne pourrais officier en ces pages.

  2. J’utilise Ubuntu 5.10 quotidiennement sur un vieux portable.. (P-II/366, 128Mo). Ça fonctionne bien, mais 128Mo, c’est un peu à l’étroit, le système doit utiliser pas mal de mémoire virtuelle. Je suggèrerais donc de disposer d’au moins 250Mo de mémoire vive pour avoir une expérience plus intéressante.

  3. Enfin! Ca fait longtemps que je l’attendais, cet article-là. Merci Nelson d’avoir pris le temps de faire cet essai et de faire connaitre aux gens cette excellente distribution de Linux. Je suis tannant, mais bon dans la vie il y a des bonnes choses et il faut les faire connaître! 😉

    Enfin, petit détail: tu aurais pu aussi utiliser Gimp pour les captures d’écran. Il suffit d’aller dans le menu File – Acquire – Screen Shot (je sais pas trop l’équivalent Francais, désolé) mais c’est un excellent outil pour faire des captures. On peut sélectionner tout l’écran, ou juste une fenêtre, choisir un délai en secondes, pour montrer par exemple un menu déroulé, etc…

  4. « sinon plus, que celles du MacOS X » : C’ est un peu fort comme expression. Je regarde la qualité des fontes, des graphiques ainsi que l’interface graphique en générale et je trouve quil reste pas mal de chemin à faire. Regarder c es barre bleu et rouge à la windoze par exemple.

    Ceci étant donnée on va l’essayer des que possible mais je continue de croire que tant que les Linuxiens ne serait pas capable de se mettre dans la peau d’un usager pas programmeur, ils ne réussiront pas à s’imposer dans l’univers desktop.

  5. E Potvin:

    Barres bleues et rouges? (et oui, barres prend un « s », et ses adjectifs aussi.)

    Jamais vu ca dans windows. Tu me diras où je dois chercher… a moins que, dans NHL 2004 ?

    Pour ce qui est de Ubuntu, ces barres ne sont présentes qu’en mode texte (dans l’installation entre autres) mais on nous promet une installation graphique pour la version 6. (À la macOS / windows / fedora ) Un coup arrivé dans Gnome (l’environnement graphique) y’en a plus de « barres bleues et rouges ». Exit les hors-jeu.

    Pour la qualité des fontes, tu ne peut en juger qu’après avoir essayé, ce qu’apparement tu ne daignes pas faire. Car tu verrais que c’est hyper soigné, autant sinon plus que MacOS X.

    Et dailleurs, ta remarque sur les « Linuxiens programmeurs » laisse supposer que nous sommes élitistes, ce qui n’est pas le cas. Le but d’Ubuntu est de plaire a tous, même si ils n’y connaissent rien a l’informatique. C’est un travail en cours, je l’admet. Mais Ubuntu reste quand même une des ditributions les plus « user-friendly » après Fedora et Linspire.

    Mais un ordinateur personnel c’est pas un grille-pain, faut quand même s’intéresser un peu et se documenter…

    Bref, félicitations Nelson pour l’article.

    PS @ Potvin (encore) : Le jour où je tapperai « installe winamp » dans windows ou macOS et où j’aurai le programme a disposition en 30 secondes chrono, on reparlera de la facilité d’utilisation des dits-systèmes. En attendant, j’aime bien mon apt-get.

  6. Ubuntu n’est pas ma saveur preférée de Linux, mais je l’ai essayée et, ma foi, c’était franchement « pas pire »! En fait, comme tu le dis si bien, Nelson, pour un système « gratos », c’est dur de se plaindre… Sans compter que la panoplie de logiciels peut être facilement augmentée et que les gens d’Ubuntu se sont vraiment fendus en quatre pour livrer une distro Linux facile d’utilisation (et d’approche). Et, comme toute distro qui se respecte, ça fonctionne sur des machines qui feraient un infarctus si elles devaient rouler sous Windows et ça ne plante pratiquement jamais! C’est du bon « stuff », pas de doute!

  7. J’utilse Ubuntu comme serveur WEB / FTP / Samba et en plus pour naviguer sur Internet à l’occasion, tout ça sur un portable PIII 1Ghz 512Mo DELL. Vraiment très stable et en exploitation 24hrs/24 7j/7.

    Je suis toujours impressioné par la qualité de la distribution. Pourquoi payer pour Windows Server quand on peut installer tout ça gratuitement !?! Et c’est sécuritaire.

    Merci pour l’article.

    P.S.: soumis à partir de mon installation Ubuntu ;o)

  8. Une petite info pour les lecteurs qui serait tenté d’essayer Ubuntu.

    Vous pouvez trouver sur le web, une fois l’installation faite, une petit programme intitulé « easy ubuntu » qui en quelques clic vous installe quelques composant linux pas évident a installé pour un nouvel utilisateur.

    En effet, « easy ubuntu » installe le mp3, le divx, les dvd, les plug-in firefox et les pilotes 3D, plus quelques trucs usuels!

    A tester donc.

  9. Un autre petit truc pour les débutants Ubuntu: Un erreur fréquente chez les habitués de Windows ou Mac OS, c’est lorsque l’on veut installer de nouveaux logiciels. On a tendance à aller sur Google, télécharger, installer… Erreur. C’est souvent de cette facon qu’on tombent sur les problèmes et qu’on se décourage. Avec Ubuntu, c’est beaucoup plus simple! La première chose que vous devriez TOUJOURS faire, c’est d’aller dans « Applications – Ajout/Suppression de Programmes (je suis pas sûr des termes Francais, en Anglais c’est « Applications – Add/Remove… ») et tentez d’y trouver ce que l’on cherche. Si le logiciel est là, il ne suffit que d’un ou deux clics et c’est installé et prêt à servir.

    Évidemment ce ne sont pas TOUS les logiciels qui y sont mais la grande majorité est là, et en versions toujours très récentes! Sinon, trouvez un fichier .deb qui, sur debian, est un peu l’équivalent d’un installeur en .exe. C’est une autre des forces d’Ubuntu, on est (presque) toujours à jour dans nos versions de logiciels, sans le moindre effort!

    J’ajouterais aussi qu’il est extrêmement facile de changer l’apparence d’Ubuntu! Si on n’aime pas le brun, les icones, le look général, Il s’agit d’aller dans « Systèmes – Thèmes ». Encore une fois l’installation de nouveaux thèmes est on ne peut plus simple. Allez sur le site art.gnome.org (ou autre), trouvez le thème qui vous plaît, mais ne téléchargez rien, plutôt simplement draggez et déposez (drag n’ drop) le lien à partir de Firefox vers la fenêtre pour changer le thème! Ca télécharge et installe le tout pour vous!

    D’ailleurs faites des essais dans Gnome avec le drag n’ drop et les touches du clavier. Vous serez surpris! Par exemple vous pouvez aussi personnaliser les barres de tâches en bas et en haut. Essayez d’y déposer des icones, de déplacer ces icônes ou la barre à l’aide du bouton du milieu de la souris, en y combinant « Shift », etc. Autres exemples: enfoncez ALT et cliquez n’importe où pour déplacer une fenêtre, roulez la roulette de la souris pendant qu’elle est devant les bureaux virtuels, déplacez des fenêtres d’un bureau virtuel à l’autre, etc etc etc! C’est génial vous verrez.

  10. AntX
    Que barre prend un s ou un x je me en crisse royalement. je ne suis un maso de cette langue francaise… ni d’autres chose d’ailleurs et c’ est jutsement ainsi que que tout ce qui fait compliqué quand il peut faire simple (ca inclut linux).

    Les barres desquelles je parle sont celles que windows utilise lors de son installation. A cette étape, celle de l’installation, il n y a pas d’interface graphique encorea ce que je sache.

    Quand à la question des fontes je ne sais pas qui n’est pas au courant?? La façon de les dessiner est patentée soit par Adobe soit Apple (TrueType avec microcrotte).

    Je n’ai jamais dit que les « Linuxiens programmeurs » laisse supposer que nous sommes élitistes, il faut pas se faire des acroires là. Je dis plutot qu ils sont des egocentrique et ne réussisent pas à se mettre dans la peau de l’usager ordinaire.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Display_PostScript

  11. Bonjour Nelson, j’adore votre site. Je fais la lecture quotidienne de tout ou presque. Pour Ubuntu, c’est certain que ce weekend, je vais bidouiller sur ça. Mais j’ai une question pour toi et que plusieurs personnes aussi.

    Qu’est-ce que je peux faire exactement avec Open-Xchange 0.8.2, qu’un copain me recommande ? Il me dit que je peux installer le tout sur une clé USB et que cela me suivrait partout.

    Voici les liens qu’il me propose :

    http://linuxfr.org/2006/04/26/20725.html
    http://mirror.open-xchange.org/ox/EN/community/

    Qui sait, ça peut aider plusieurs et c’est des Open Source !

    Au plaisir

    S.Messier alias esseme

  12. J aime bien Debian (Les createurs de Ubentuu), mais reste que Linux est rendu sale, son code est mal fait, les updates de kernels trop frequent et instable.
    Selon moi y a qu une alternative, PC-BSD , Qui utilise aussi le Kde3.5 (donc cote visuel tout est identique), La mise a jour et installation des applications est tres facile et c est surtout un systeme stable, securitaire et SANS BUGS (Car les commiters chez BSD fournissent des soft qui fonctionnent).

    Tu devrais t y mettre un jour Nelson!

  13. Une autre chose que je trouve pratique pour les nouveaux, c’est Wine. Wine est une application qui permet de rouler des logiciels Windows sous Linux. Par contre attention! Il faut le dire tout de suite, Wine est loin d’être parfait: y’a beaucoup de bogues et vous risquez d’être souvent décu car c’est loin d’être tout vos logiciels Windows qui vont y rouler sans problèmes. Toutefois, il reste que plusieurs logiciels y roulent très bien et ca, ca peut être très pratique. Par exemple, avant de « switcher » vers Linux, j’avais toute ma collection de CDs qui était cataloguée sous CDwinder, un excellent petit logiciel mais qui malheureusement n’est disponible que sous Mac OS et Windows. Sous Wine il roule à merveille donc je n’ai eu nullement besoin de recommencer mon catalogue à zéro! C’est ca que je veux dire par pratique!

    Pour installer Wine, facile: Trouvez-le dans le menu Applications – Add/Remove, ou bien pour aller encore plus vite, ouvrez une console et tapez: sudo apt-get install wine. Une fois installé, téléchargez un fichier .exe et tentez de l’exécuter à l’aide de Wine. Pour de meilleurs résultats, faites cela à partir d’une console. Suffit d’y taper wine nom_du_logiciel.exe

    Vous serez peut-être parfois décu mais il y a aussi de bonnes chances que vous soyez étonné des résultats! Je ne garantis rien sous Ubuntu car je me suis moi-même très récemment converti, donc je n’ai pas testé à fond, mais avant j’étais sous mandrake et j’y roulais sans trop de problèmes des logiciels comme Illustrator, Photoshop, Flash MX, Dreamweaver, Cool edit pro, Internet Explorer, MS Office 97, etc, etc… Si vous ne me croyez pas, allez voir mes captures d’écrans sur mon site:

    http://toogreen.homelinux.com:99/index.php=3fid=3d165

    Notez bien que Wine se veut une application pour dépanner plus qu’autre chose. S’il existe une alternative ou une version de votre logiciel préféré pour Linux, vous feriez bien mieux d’utiliser celle-ci plutôt que de rouler une version Windows, qui risque d’être moins stable et probablement plus lente!

  14. Encore moi! 😛 Puisque je viens de vous parler de WINE je veux juste mentionner que je viens tout juste à l’instant de faire un essai de Wine sur ma Ubuntu (version 6.06 – Dapper Drake Beta) avec le logiciel Picasa de Google… Et bref c’est lent un tantinet, mais c’est stable et ca roule #1! Je suis moi-même étonné car j’avais lu que chez Google on travaillait actuellement à faire une version Linux de Picasa basé sur Wine, mais je ne me doutais pas qu’on pouvait déjà le faire rouler!

    Allez, essayez-le sur votre Ubuntu! Je suis curieux de savoir si ca roule aussi sur Breezy Badger… (5.10) ?

  15. Effectivement, c’est très lent sur mon PIII. En plus, WINE entre en conflit avec Totem et ne fait pas ce que je voulais qu’il fasse. Je l’ai installé simplement pour pouvoir lire les fichiers QuickTime de mon site Web http://www.innuaitun.com. Or, ça refuse en prétextant des histoires avec Totem (« Totem could not play fd://0 »). J’ai ensuite tenté ma chance avec Mozilla MPlayer que j’arrive à installer mais qui refuse de fonctionner parce qu’il ne trouve pas le plug-in que je viens de lui ré-ré-installer, etc. Et Crossover ? J’arrive pas à trouver le bon format d’archive que Ubuntu va comprendre. Fait que, fait que, fait que … Force m’est d’admettre que c’est la croix et la bannière pour simplement vouloir visionner un document QuickTime. Ce qui, à mon avis, est un bel exemple démontrant que Linux n’a pas encore atteint le statut grand public. QuickTime, ce n’est quand même pas un logiciel marginal, non ? Il n’en demeure pas moins que, dans l’ensemble, Ubuntu me plait et que je maintiens ce que j’ai dit dans ma chronique ci-haut, en nuançant, peut-être, mon enthousiasme relativement à l’informatisation de ma mère…

  16. Merci pour l’information, ce logiciel est tentant de faire l’essai. deja que nous avons quasi fini de faire les testes sur lindows.

    le seul point qui me derange c au moment de configure les cartes video le systeme capout…fini. Esperant que celui ci reste plus solide dans sa logique du traitement.

    Bientot la st-jean, si on se dicte pas bonne st-jean a toutes et tous sans oublier nos souvrainistes qui font bouger les evenement important.

  17. Micheal Si tu as de la misère a configuré ton serveur X avec la bonne carte vidéo, boot avec une Knoppix et copy ton fichier Xfree86 ou Xorg.conf sur une disquette et ensuite copie le sur ton installation en problème.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s