Le RFID selon Cactus Commerce

2006041001.jpgpodcast.jpgJe vous ai déjà parlé en ces pages de RFID – Radio Frequency Identification (ne pas confondre avec les systèmes basés sur le GPS – Global Positioning System) et je vous en ressers ce matin. Cela pour deux raisons, le marché grouille, grouille et grouille. De plus, j’ai une entrevue vidéo (format balado) à vous proposer, celle du président de Cactus Commerce, M. Jean-Yves Martineau. Spécialisée en RFID, la firme de Gatineau est très active en Amérique du Nord et agit même comme conseillère auprès de Microsoft.


2006041002.jpgC’est que tous les analystes l’affirment, le RFID devrait connaître une croissance exponentielle d’ici cinq ans. En 2010, le nombre de ces petits cafards radio en service pourra atteindre 33 milliards, comparativement au milliard et demie présentement utilisés (ou sensé l’être). En un mot, on estime qu’il ne sera plus possible de parler gestion des approvisionnements (transport, distribution, entreposage ou commerce au détail), sans qu’il ne soit question de RFID. On sait que Wal-Mart (8 % du nombre total de contenants cartonnés au monde…) exige déjà de ses plus importants fournisseurs qu’ils utilisent cette techno.

Or plus cette dernière percera les marchés, moins les puces émettrices, ces essentiels petits cafards, coûteront cher à fabriquer. Les analystes prévoient que même si présentement, elles se vendent sur le marché à un coût moyen unitaire de quelque 20 sous, leur coût baissera radicalement à court, voire à moyen terme. Rendu à 5 sous du cafard, chiffre magique, le rapport coût bénéfice déclenchera probablement la conflagration planétaire. On pourra alors assister à un bonanza qui changera à tout jamais nos façons de gérer le commerce.

2006041003.jpgPour de nombreuses personnes, cette nouvelle n’est pas vraiment de bon augure. De nombreux enjeux relatifs à la vie privée n’ont pas été réglés; quelques grandes questions éthiques n’ont pas encore été vraiment répondues; des relents de big-brotherisme survivent. C’est de tout cela que nous entretient M. Martineau.

Pour vous procurer ce clip vidéo de 12 :35, un MP4 de 34,4 Mo qui se télécharge assez rapidement entre 5 et 8 minutes), cliquez sur la photo ci-contre (ou cliquez sur l’icône tout en haut de ce texte, à droite). Ce faisant, votre fureteur vous proposera (notamment) d’enregistrer le document cactus.mp4 sur votre disque. Il se peut que vous trouviez le montage de meilleure qualité que celui des précédents clips. Cette fois, le copain Eddy Malenfant, le gars avec qui on a fait le super-beau-magnifique site Innuaitun.com, était sorti de son bois et en a profité pour m’enseigner l’essentiel du gros logiciel FinalCut Pro HD d’Apple. Gros merci, Eddy !.

Ceci étant dit, j’apprécierais grandement vos commentaires aussi bien sur la qualité du document que sur l’utilité, pour vous, de pouvoir disposer ainsi, gratuitement, de reportages vidéos.

Merci de votre intérêt et bon visionnement.


Publicités

6 réflexions sur “Le RFID selon Cactus Commerce

  1. J’imagine que oui, Avec ipV6 il y aura assez d’adresse pour en donnée une a chaque grain de sable de la terre … alors imagine ….

  2. Il ne semble pas y avoir grand monde pour commenter sur la forme ( je cite: « j’apprécierais grandement vos commentaires aussi bien sur la qualité du document que sur l’utilité ») alors je me risque.

    D’abord c’est intéressant de vous voir la binette autrement que par une photo et de vous entendre. Ensuite, la qualité est acceptable même si certains « zoom-in » semblent avoir été faits au montage et non avec la caméra (c’est l’impression que ça m’a donné parce que l’intervenant devenait plus flou à mesure qu’on le voyait de plus près).

    Pour le reste, ça dépend toujours de l’invité et de son éloquence. Je n’abandonnerais pas le format vidéo mais il faut avouer que dans certains cas, l’élément visuel n’ajoute pas grand chose, la majorité de l’information étant livrée de façon orale. Ce serait bien, pour les cas où il faut se forcer pour trouver autre chose à montrer que le cadre de l’entrevue, de n’avoir qu’un fichier son à écouter. Une simple suggestion visant à réduire le quantité de données à télécharger lorsque ce n’est pas nécessaire… mais je pourrais être complètement dans le champ, étant plutôt auditif que visuel…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s