Les Ultra-Mobile PC lancés au CeBIT

2006031401.jpgCe matin, un concours ! Courez une chance de vous mériter un voyage pour deux personnes, toutes dépenses payées (celles qui sont nécessaires au voyage, excluant les frais de séjour et de divertissement) entre les stations Papineau et Beaudry du Métro de Montréal, en répondant correctement (sans aller tricher dans Google) à la question suivante : Pour un employé de Microsoft, que signifie le mot « origami » ? (sont exclus du concours : toute personne ayant des liens contractuels avec Microsoft et/ou avec la STM et/ou avec Gesca, l’éditeur de ce site Web. Faut que je me protège, deux billets de Métro, c’est quand même 5 $ … )

  • 1- (du latin « origamia occidentalensis ») une herbe de la côte ouest dont l’aromate particulier détruit certaines toxines propres aux poissons péchés dans le Pudget Sound (baie de Pudget) en face de Seattle;
  • 2- (du latin « ora » et « gamia » — épouse par la voix) une union matrimoniale prononcée de vive voix et devant témoins, par deux boulomanes de sexe différent, p. ex. deux programmeurs, sans qu’il n’y ait jamais de signatures de documents;
  • 3- (du kanji « oru » et « kami » — plier papier) une technique japonaise de pliage de papier (empruntée à la Chine) qui serait présentement très populaire dans certaines cafeterias de Redmond;
  • 4- (soit de l’espagnol « Aragoni » — aragonais, soit de la langue des Nez Percé « arigamishi » — rivière qui brille; les avis sont partagés) un comté de l’Oregon pas trop loin de Redmond où viennent batifoler, les vendredis après-midi, des programmeurs seniors de Microsoft;
  • 5- (bête nom de code d’un produit Microsoft) une lubie microinformatique récente que personne chez Microsoft ou chez Intel ne reconnaît comme en étant une.

2006031402.jpg

Si vous avez répondu 1, 2 ou 4, vous êtes du genre à croire n’importe quoi pour peu que ça semble documenté. Vous êtes probablement apte à gober toutes les billevesées propres au marketing. De grâce, ne sortez plus, n’allez plus sur le Net, ne regardez plus la télé, ne lisez plus les journaux et tenez-vous très loin des politiciens. Si vous avez répondu 3, vous avez quasiment raison, mais pas tout à fait. L’origami est bien une technique de pliage de papier, en fait, un art au Japon, mais il est fort peu connu à Redmond.

La bonne réponse est le 5. Origami est le nom de code que Microsoft donnait jusqu’à tout récemment à une bizarre de machine intelligente dont on entend beaucoup parler cette semaine, l’UMPC – Ultra-Mobile PC. Ce n’est ni un PC portable, ni un Tablet PC, ni un Pocket PC, ni un assistant personnel PDA, ni une sorte de gros iPod, ni rien. Comme on peut le voir cette semaine au salon CeBIT, c’est un petit ordinateur sous Windows XP qui est trop gros pour être mis dans sa poche de veston et trop petit pour être utilisé comme PC mobile.

2006031403.jpgBref, l’UMPC, un dispositif portatif avec lequel Bill Gates nous rabat les oreilles depuis des lustres, est une sorte d’hybride construit par les Samsung de la terre avec des puces Intel et un système Microsoft. Pourtamt, ce gizmo bien léché côté apparence et interface (voir photo ci-contre), me semble en quête de marché, d’applications ou d’utilité pratique. Non pas que je sois chialeux, mais on me le donnerait ce matin que je ne saurais quoi en faire. Avec son écran tactile de 7 pouces, son poids de deux livres, son autonomie énergétique d’à peine trois heures, son absence de clavier escamotable et son prix appréhendé de 1000 $US, il me les gèle. Pourtant, si on en croit Tonton Bill, l’UMPC est sensé nous offrir connexion et communication, données personnelles et divertissement, information et culture, où que l’on soit.

2006031404.jpgSauf que pour l’heure, il faut pouvoir lui trouver sa spécificité alors qu’à sa ceinture, on a déjà un cellulaire, un Palm et un iPod. Pourtant, la table est mise pour que des fabricants de la catégorie d’Apple frappent un grand coup. C’est écrit dans le ciel ! D’ici cinq ou six ans, peut-être avant, nous pourrons en effet acheter une sorte d’iPod extrême qui agira comme vidéophone, caméra, ordinateur, PDA, machine à divertissement, carte à puce, carte santé, passeport, etc. Ça s’en vient très rapidement.

Jeudi (dans deux jour), Microsoft est sensé revenir en force avec ses Origami au CeBIT. On verra bien ! Comme il se doit, si le jeu en vaut la chandelle, je vous reviendrai sur la question.


Publicités

3 réflexions sur “Les Ultra-Mobile PC lancés au CeBIT

  1. Ils l’ont vraiment pas.. Il est vraiment « lette ». Je pense qu’à long terme Job avec l’iPod va bouleverser bien des secteurs qui ne voientpas le coup venir encore. Ca rappelle quand l’imprimante laser et le mac et ses fontes ont boulverser le monde del’édition et de l’impression dans les années 80.

    Bientot on aura un iPod avec une interafce trasparente tactile qui peut etre modifiée à volonté. Ca ne sera pas long alors à ce que l’inteface iTune laisse place à un clavier numerique pour telephonne cellulaire ou autre chose et à une chose à la fois.

    Cette origaniaserie finira à la poubelle cest sur avec le look qu’elle a. Je gage 10$.

  2. Les chroniques de Chine avec toogreen 🙂

    Hehehe, le titre c’est une blague, malgré que c’est quasiment rendu ca étant donné que j’écris si souvent sur ce blogue avec mes commentaires sur ce qui se passe en Chine… 😛

    Bon ce que je veux dire en gros c’est qu’ici en Chine ca fait déjà au moins depuis 2 ans que je vois de tels bidules un peu partout à vendre. Pas nécessairement de Microsoft, mais de toutes sortes de compagnies, avec toutes sortes de systèmes d’exploitation installés, et peu dispendieux! Malgré cela, ca ne fait pas vraiment fureur… Les gens préfèrent de loin les portables, sinon les PSP de Sony qui sont aussi très populaires… Je suis tout-à-fait d’accord avec Nelson, je ne crois pas qu’il y ait vraiment un marché pour ce type de bidule qui est laid et n’apporte absolument rien de nouveau à l’industrie (en tout cas pas ici en Chine).

    Je ne sais pas c’est qui les employés en charge de l’innovation chez Microsoft mais ca marche pas fort leur affaire… C’est comme les Tablet PC, Bill Gates nous est arrivé avec ca comme si c’était l’invention du siècle, et déjà quelques années ont passé et qui les utilisent? Pas grand monde autour de moi en tout cas!

    Moi si j’étais chez Microsoft j’arrêterais d’essayer d’innover – Ils auraient bien plus à gagner à continuer ce qu’ils faisaient auparavant – copier. Je suis sérieux: y’a rien de mal à copier de bonnes idées, tous les artistes le font, ils sont inspirés par ce qui les entourent. On connait l’histoire, ca leur a toujours rapporté, pas juste à Microsoft mais Apple aussi. Si j’étais chez Microsoft mon plan serait le suivant (ne riez pas): Lancer ma propre distribution de Linux! Microsoft Linux! Pourquoi pas? Un noyeau Linux avec par-dessus les API de Windows, pour pouvoir éxécuter tous les programmes Windows + Linux. Une interface Gnome ou KDE modifiée quelque peu, avec possibilités de bureaux virtuels, etc. Je sais bien qu’ils sont trop orgueilleux pour faire cela, mais je suis certain qu’il y aurait un marché et des acheteurs! Et puis ca leur couterais tellement moins cher en développement…

  3. Je suis d’accord avec David, moi j’aimerais bien rouler un kernel linux qui roule comme un windoze (sans les bugs).

    C’est beau rêver!

    a++

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s