Gallery2: un excellent gratuiciel pour photomanes

2006030601.jpgDepuis la fin de semaine, il y a un nouveau mot qui est entré dans mon vocabulaire usuel, Gallery2, un excellent gratuiciel pour présenter ses photos sur le Web. Ce produit apparu en 2000 convient parfaitement aux photomanes qui, comme moi, possèdent un appareil photo numérique, harcèlent leurs proches pour les croquer sous toutes leurs coutures et, comble maniaque, ont numérisé leurs vieux négatifs et photos de famille. Il est destiné à ceux qui n’ont pas trop peur du Open Source et, très important, qui ont la chance de disposer d’un espace Web de quelques gigs.


Car, on le constate très rapidement, on se retrouve avec des tonnes et des tonnes de photos. On a beau avoir de gros disques rigides, avoir toute sorte de logiciels pour se les classer, présenter, nettoyer, imprimer (ce qui coûte un bras et demie…), etc., tout cela demeure bêtement en mode local, dans son ordi. Comble du désagrément, il faut penser aux back-up épisodiques (ouach !). On a beau être en réseau domestique, disposer de disques USB amovibles capables de se connecter à un téléviseur, avoir un bon graveur de DVD/CD, il reste que la possibilité de visionner ses photos à volonté de n’importe où et sans histoire, demeure aléatoire et, souvent, compliquée.

À l’heure où la grande majorité des Québécois dispose d’une connexion Internet, la plupart du temps à haute vitesse, utiliser le Web pour stocker intelligemment ses photos n’est pas farfelu. Loin de là. De plus en plus d’amateurs ont recours à ce procédé. À plus forte raison que la population vieillit et que le business du souvenir prend de l’importance.

2006030602.jpgGallery2 permet non seulement de stocker une copie de ses photos sur un serveur Web (là où les back-up de font d’eux-mêmes…), il permet de les présenter comme on l’entend, de leurs ajouter des commentaires où que l’on soit, de se créer des groupes plus ou moins privés d’admirateurs, de visiteurs, parents ou amis, et, si on le souhaite, d’intégrer très simplement la structure qui en découle dans un site Web hébergé où bon nous semble. Son panneau de configuration (photo ci-contre) est généralement convivial.

Par exemple, mon nom a beau être Dumais, ma mère est une Molloy, ma blonde bien-aimée une Bellavance et sa mère, une Lepage. Je me retrouve donc avec quatre familles, quatre masses de photos, quatre centres uniques d’intérêt. Imaginons que je me bidouille un site Web appelé Photos de famille. Ce sera un site évidemment structuré en quatre sections familiales, chacune étant faite avec Gallery2. Pour y arriver, je créerai quatre grands albums de photos (ou site pour prendre le terme utilisé par Gallery2 ) et je les fédérerai (page d’accueil) avec un éditeur HTML comme Dreamweaver ou FrontPage. Dans chaque site, il pourra y avoir autant de section que je le souhaiterai: le bon vieux temps, les sixties, les voyages, les noces, les sports, les chars, etc. (ci-après sur la photo, ce que j’en ai fait samedi dernier…). C’est l’idée générale de ce produit Web: on classe et on organise comme on veut.

2006030604.jpgAvec Gallery2, il ne faut rien installer dans son ordi. Par contre, il faut aller sur le Web se télécharger un fichier ZIP de 5 Mo qui nous permettra de configurer le logiciel sur un serveur à distance. Pour ce faire, on aura besoin que d’un fureteur et d’un client FTP. Point à la ligne ! En ce sens, on peut travailler à partir de n’importe quelle plateforme : Windows, Linux ou Mac.

Si le processus d’installation est bien documenté (en anglais…) sur le site de Gallery2, il est toutefois recommandé de pouvoir communiquer avec son fournisseur de services Internet. Il faut par exemple connaître le chemin complet (path) vers la base de données MySQL, son nom d’utilisateur et son mot de passe pour y accéder, il faut disposer d’une RAM de 16 Mo sur le serveur (la norme est habituellement de 8), il faut connaître précisément la nomenclature du répertoire où Gallery2 va être installé sur le serveur Web (/data/web/mon_nom/photos_gallery2/g2data), etc. C’est cela le plus compliqué.

Quant au reste, on joue avec le logiciel pendant quelques heures, on y télécharge autant de photos que l’on peut et, au fil du temps, les complications et les irritants disparaissent (enfin, presque tous). On finit par comprendre et par s’y retrouver comme si on était dans un traitement de texte. En ce sens, Gallery2 est un logiciel (de type webserver) très simple à utiliser et très facile à installer.

Évidemment, il ne faut pas s’attendre à des splendeurs graphiques. Gallery2 nous propose six thèmes (facture graphique) dont, à mon avis, un seul est vraiment utilisable. Or, il n’est pas 100 % génial sur le plan graphique et, pour l’améliorer, il faut avoir réussi son HTML 101 à l’école de la vie. Tout au moins.

2006030603.jpgAu moment de vous écrire ces lignes, j’ai placé en ligne une centaine de photos relative à une de mes quatre familles. Pour ce faire, j’ai d’abord ouvert le répertoire de plus de 7 gigs où je conserve (ici chez moi) toutes mes photos (voir illustration ci-contre). Puis, une à une, j’ai glissé dans Photoshop chaque photo devant être mise en ligne, Ce logiciel dispose en effet de la fonction Save for Web. À chaque fois, j’ai demandé que la largeur soit de 1024 pixels (dans le cas d’une photo de type paysage) ou de 650 pixels (s’il s’agit du type portrait). À chaque fois, j’ai placé le fichier qui en résultait (un document d’environ 125 Ko) dans un répertoire que j’ai appelé photosweb. Puis, dans Gallery2, j’ai commandé l’importation de ces photos sur mon serveur Web. Dès lors, j’ai pu les renommer et leur ajouter un petit commentaire directement à partir de Firefox. De toute beauté !

2005112803Tout cela, du début de l’importation du fichier ZIP sur le site Web de Gallery2, aux félicitations ultimes de ma blonde béate d’admiration devant un si bel étalage de ses photos de famille maternelle (photo de la blonde ravie ici à droite..), il m’a fallu une dizaine d’heures (en robe de chambre, pas rasé et la tête ébouriffée…). Il me reste à continuer par temps perdu et à tout finir mes familles. Je ne vous jure pas que j’y placerai sous peu mes cinq mille quelques photos (bien que Gallery2 soit sans limite quant au nombre). C’est plutôt au fil des mois (ou des années…) à venir que j’y arriverai. Toute une perspective !

Essayez ce produit. Vous m’en donnerez des nouvelles.


Publicités

8 réflexions sur “Gallery2: un excellent gratuiciel pour photomanes

  1. Gallery2 est très très bien comparé a sa première mouture.
    Ils ont afin mis des concepts de sécurité plus évolué sur la gestion des albums.
    Le menu d’administration est beaucoup plus clair et l’installation proprement dit se fait très facilement. De plus il est maintenant possible de mettre plusieurs albums indépendant sans installé plusieurs fois Gallery et surtout économiser les DB SQL créé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s