La fiabilité des CD-R et DVD-R mise en cause

2006020701.jpgUn physicien d’IBM spécialisé en stockage de données, M. Kurt Gerecke, vient de lancer un pavé dans la marre des fabricants de supports optiques. Sa thèse : Contrairement aux CD enregistrés de façon industrielle (p. ex. un CD musical payé 25 $ chez un disquaire), les CD-R (p. ex. la copie qu’on fait d’un original) n’auraient une durée de vie que de 2 à 5 ans. Donc, si vous souhaitez vous éviter de devoir les recopier sur une base régulière, archivez plutôt vos images, vidéos ou pièces musicales sur rubans magnétiques, une techno, estime M. Gerecke, « beaucoup plus fiable et résistante ».


Bien que le chercheur allemand parle ici de CD, il aurait pu inclure les DVD, un support qui obéit aux mêmes lois physiques. Quant aux CD ou DVD réinscriptibles, les RW, ils obéissent à d’autres lois et, malheureusement, seraient encore moins fiables.

2006020704.jpgL’affirmation de Kurt Gerecke va à l’encontre du point de vue officiel, celui du National Bureau of Standards (organisme américain) qui établit l’espérance de vie à au moins 30 ans , comme celui de la OSTA (Optical Storage Technology Association) qui, elle, la place entre 50 et 200 ans.

Elle contredit également celui des manufacturiers de CD et de DVD. Sur une base régulière et en se servant de procédés et de modèles mathématiques qui leur sont propres, ces gens se livrent en effet à des tests de vieillissement accélérés. Ils assujettissent leurs produits à des conditions pires que celles qu’ils connaîtront dans la vraie vie. C’est ce qui leur permet de situer la longévité moyenne de leurs supports optiques à au moins 30 ans.

2006020703.jpgContrairement aux CD ou DVD gravés en série, les supports vierges sont sensibles à la chaleur et à la lumière, notamment sur leur couche de surface (phthalocyanine, azo ou cyanine). Des données peuvent ainsi se retrouver altérées ce qui peut entraîner la corruption de fichiers, voire une incapacité à être lu par le faisceau laser. Un film cessera de jouer en plein milieu, le lecteur ne reconnaîtra pas le DVD, la musique commencera à sauter, etc. Ce serait là un phénomène particulièrement vérifiable chez les produits bon marché. On les fabriquerait avec les matériaux plus économiques et ils seraient de moins en moins robustes.

2006020702.jpgSi on tente une synthèse de toutes les théories, la durée de vie oscille entre 2 et 100 ans, ce qui est plutôt farfelu comme réponse. Par contre, ce que ces chiffres démontrent, c’est que les CD ou DVD ont une fin et que celle-ci peut surgir n’importe quand. En fait, cette probabilité s’accroît en raison de l’âge du support et surtout, en raison d’une série de facteurs intrinsèques aux CD et DVD. C’est le cas de la qualité et du dosage de certains produits chimiques qui entrent dans leur fabrication, de leur structure physique (plastic cheap facile à égratigner ou non), de leurs conditions matérielles de fabrication (absence ou non de contrôles de qualité), du fait qu’on leur impose ou non une étiquette (la colle peut les pénétrer et les rendre inutilisables), sans oublier leurs conditions d’entreposage (un coin sombre et frais aide). Enfin, il faudrait considérer la qualité du graveur (certains peuvent sous-exposer les CD ou DVD au faisceau laser), ainsi que la vitesse de gravure (à 52X, les probabilités d’erreurs sont supérieures qu’à 32X).

2006020705.jpgEt la solution n’est pas de tout conserver sur de gros disques rigides. Ils ne sont guère plus fiables en raison non pas du disque lui-même, mais de la mécanique particulière à leur fonctionnement. Trop de pièces fragiles ! La meilleure solution, en tout cas la plus prudente à défaut d’adopter la suggestion de Kurt Gerecke, est de se doter d’une politique permanente d’archivage : à tout bout de champs, on recopie ses DVD ou CD sur des supports neufs. On se fait également des doubles : un exemplaire pour utilisation régulière, un autre conservé dans un endroit frais et sombre.

Méchant paquet de troubles ! Une chance que les Blu-ray et les HD-DVD s’en viennent ! Hum !


Publicités

4 réflexions sur “La fiabilité des CD-R et DVD-R mise en cause

  1. Il y a quelques années, je croyais que l’information contenue sur un disque compact traverserait les ciècles. Aujourd’hui j’en doute fort. Il y a presque 7 ans, j’ai eu mon premier graveur. Mes premiers disques gravés, même gardés dans un boitier, ne sont plus lisibles aujourd’ui dans le cas des disques de musique ou partiellements lisibles dans le cas des disques de données. Tout dépend même de la marque des disques achetés. Depuis plusieurs mois, je n’achète plus les disques vierges les moins chers ou en rabais; je me suis fait avoir trop souvent. J’ai même l’impression que les disques sont moins en moins de bonne qualité. Comme quoi le passage au numérique apporte aussi son lot d’inconvénients.

    Je me demande ce qu’il adviendra lorsque ce sera au tour des disques fabriqués en usine (disques achetés) qui rendront l’âme. Les compagnies auront-elles des programmes de remplacement? Quand on pense aux DVD qui coûtent parfois les yeux de la tête…

  2. Les disques en quantitées industrielle sont souvent utiliser une seul fois… Un problème quand ont réalise qu’il ne sont pas recyclabe ni biodégradable!

  3. Je ne sais pas si on doit mettre les CD-R et les DVD±R dans le même panier. Leur construction diffère beaucoup.

    Dans le cas des CD-R, la couche qui enregistre les données est entre le disque de plastique et l’étiquette (quand il y en a une).

    Un DVD, la couche donnée est recouverte d’un autre disque de plastique.

    Cette différence me porte à croire que le DVD±R est mieux protégé et qu’il devrait mieux survivre au temps.

  4. J’ai étudié dans le domaine des archives et des bibliothèques et une partie de notre cours considère la durée de vie des différents supports, question de pouvoir conserver les informations le plus longtemps possible. Aujourd’hui avec la numérisation, de nombreux documents sont conservés sur support numérique. Nous avons vu les différentes durées de vie des supports et nous avions appris que la durée de vie d’un CD-R était d’environ 10 ans, dans des conditions optimales (conservés au frais et à l’ombre, manipulés avec soin, et nettoyés de façon adéquate). Mais la durée de vie d’un CD commercial n’est pas tellement plus grande, surtout que les CDs commercialisés dans les années 80, soit les débuts commerciaux à grande échelle des CDs, étaient de moins grande qualité que ceux fabriqués dans les années 90. Il faut aussi prendre en compte les matériaux composants le CD-R qui ont souvent changé au fil des ans, et d’un manufacturier à l’autre, et même d’une usine à l’autre (je pense par exemple aux CD-R de marque Maxell qui à une certaine époque étaient de qualité médiocre, servant surtout à produire des sous-verre, mais qui par la suite ont changé de fournisseur pour devenir une des marques les plus fiables). Certains logiciels permettent de connaître le type de produit utilisé, et quelle compagnie a manufacturé le CD-R sur lequel vous comptez conserver vos précieuses données.

    Par rapport aux différents supports sous forme de bande magnétique (bandes audio, vidéo ou data) afin de les conserver longtemps, il faut les utiliser périodiquement pour permettre à la bande de se dérouler entièrement. En effet, la poussière et autres saletés qui s’accumulent au fil des années forment une colle en se décomposant qui peut abimer la bande, et les données contenues. Et bien évidemment il faut aussi les conserver au frais, à l’abri de la poussière, de la chaleur, du soleil et bien sûr des sources d’électro-magnétisme…

    Vous pouvez consulter le site de l’Institut canadien de conservation (issu de Patrimoine Canada) qui explique comment conserver vos différents supports le plus longtemps possible.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s