Message d’erreur en chinois

2006011701.jpgSi votre version de Windows est anglaise, je parierais qu’elle vous a déjà fait des misères en vous disant The instruction at 0x1001b4f2 referenced memory at 0x00000028. The memory could not be read, à moins qu’elle ne vous ait affiché un laconique General Protection Fault or Invalid Page Fault ou un sinistre Fatal Exception 0D. Si elle est française, il est très possible que vous ayez vu apparaître Une erreur inconnue s’est produite ou encore Votre serveur a interrompu de manière inattendue la connexion. C’est la vie, Windows est ainsi fait. Mais saviez-vous que si vous étiez chinois, vous pourriez, en sus, avoir droit à Ce message contient une expression interdite, veuillez supprimer cette expression. ?


2006011702.jpgPourquoi ? Non pas parce que vous aurez tapé une commande inconnue à l’invite, p. ex. C:ipconfig bordel au lieu de C:ipconfig. Simplement parce que dans MSN Space, l’outil de blogue que fabrique Microsoft (27 millions de blogues Space en décembre 2005, dont 7 millions actifs), vous aurez tapé des mots aussi scabreux que démocratie, manifestation, mouvement démocratique, indépendance de Taiwan, Dalaï Lama, 4 juin (date du massacre de la place Tiananmen en 1989) ou Chine + corruption. C’est ce que rapporte l’organisation Reporters sans frontières.

La version chinoise de MSN a été lancée en partenariat avec Alliance Investment Ltd, un méga hébergeur Internet contrôlée par l’État. Et ajoutons que vendredi dernier, Microsoft et le groupe indien TCS (Tata Consultancy Services) raflaient un important contrat de fabrication de logiciel en chinois. Ouin !

2006011703.jpgDivagation anti-néolibérale ? Que nenni ! Même si les appels de Reporters sans frontières auprès de Bill Gates et de Steve Ballmer ont, à ce jour, été ignorés, Microsoft a admis avoir placé un sabot de Denvers sur le blogue de Zhao Jing, un jeune pékinois spécialiste des médias (mieux connu sous le nom de Michael Anti). Cette mesure serait intervenue après que le blogueur s’en eut pris au gouvernement relativement au limogeage de l’équipe de direction du Beijing News et au débrayage qui s’en est suivi, et ait publié de l’information exclusive sur cette affaire.

2006011704.jpg« Le manque d’éthique de ces entreprises est extrêmement préoccupant. Leurs dirigeants justifient souvent leur collaboration à la censure chinoise en expliquant qu’ils ne font que se plier à la législation locale. Est-ce à dire que si Pékin demandait à Microsoft de fournir des informations sur les cyberdissidents chinois qui utilisent ses services, celui-ci accepterait sous prétexte que c’est ’légal’ ? Nous estimons que cet argument ne tient pas et que ces multinationales doivent respecter certains principes déontologiques universels », a fait valoir l’organisation journalistique, elle-même impliquée dans un mouvement de boycott des jeux olympiques de 2008 qui auront lieu à Pékin.

En septembre dernier, c’est Yahoo! qui avait été épinglé dans une polémique semblable et, aux dernières nouvelles, les dirigeants de Google refuseraient de répondre aux questions de Reporter sans frontières sur la nature éthique de leur collaboration avec la gérontocratie chinoise.

Comme quoi, dans un contexte vespasien où, non olet, l’argent n’a pas d’odeur, il est facile de s’arranger pour que les actionnaires soient contents.


Publicités

4 réflexions sur “Message d’erreur en chinois

  1. Reporters sans frontières ne mentent pas. J’habite Shanghai et ma blonde est Chinoise… Elle a elle aussi son site perso/blog sur spaces.msn.com… J’ai donc pu faire le test à essayer de taper « freedom », « democracy » et, en effet, ca ne passe pas!! Faut changer les mots ou bien l’on ne peut tout simplement pas soumettre le texte.

    Way to go Microsoft! (méritent pas un boycott, eux aussi?)

    Y’a aussi plusieurs sites ici qui sont bloqués. Le plus énervant, c’est de ne pouvoir accéder à wikipedia.org. C’est vraiment ridicule. Ce site est excellent pour faire des recherches, spécialement quand on est enseignant. Enfin, une chance que les proxy existent… 😉

  2. En fait ça fait ça juste en Chine, alors qui est à blâmer ? Aussi je prévois prendre un cours de latin pour élever mon niveau d’érudition, peut-être aie-je manqué quelques subtilités de l’article.

  3. L’empereur romain Vespasien fut au pouvoir de 70 après JC, jusqu’à sa mort survenue en 79. Il fut un getionnaire rigoureux de l’Empire Romain, grâce notamment à une politique fiscale souvent décriée par ses contemporains.

    Ainsi, Vespasien avait décidé de créer un impôt sur l’urine qui, à Rome, était collectée pour le dégraissage des vêtements. Son fils Titus, le futur empereur, lui reprochait cette nouvelle taxe. Vespasien déposa alors devant son fils les sacs de pièces rapportées par ce nouvel impôt et lui demanda s’il était importuné par l’odeur.

    L’empereur donna ainsi son nom aux urinoirs publics, les vespasiennes.

    D’où l’expression « non olet » (il ne sent pas) parvenue jusqu’à nous sous la forme de « l’argent n’a pas d’odeur ».

  4. Je ne vois pas en quoi il faut s’émouvoir si la chine repousse la propagande occidentale selon les moyens qui lui apparaissent appropriés. Démocratie est peut etre le concept le plus galvaudé et le plus utilisé pour four… des citoyens consommateurs abrutis. Liberté et démocratie sont rendu quaisment « Patenté » et on dirait qu il y a juste certains pays qui en ont la science infuse en l’occurence les USA. Quel usage le gouvrenement de ce pays fait du net ??? Tout doit etre filtré archivé localisé identifié bien pire que ce que le chine peut faire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s