Se fignoler son petit podcast

2006011234.gifTrès intrigué par le nouveau phénomène médiatique du podcasting (un journaliste sur deux qui fréquente la salle de presse du Macworld est un podcasteur), j’ai décidé de voir si c’était compliqué. J’ai voulu me faire une idée et, ce matin, en compagnie d’un cerbère d’Apple, je me suis amusé avec la version 3 de GarageBand, un des six modules autonomes de la panoplie iLife’06. Ma conclusion ? Je vous encourage vraiment à tout faire pour essayer ce produit, même si vous n’avez pas de Mac. C’est que moi, le pas trop habile dans les pitons, j’ai réussi, en moins de 10 minutes, à me fignoler mon petit podcast. Je vous jure.

C’est quoi un podcast ? C’est une tendance lourde que l’on voit s’installer depuis un an. Au lieu de visionner un clip vidéo ou écouter un clip audio en ligne, à partir du site Web où il se trouve, on se le télécharge et on le consomme chez soi, à son rythme. On le fait dans son ordi ou dans son baladeur à capacité vidéo (p. ex. un iPod). On les collectionne, on se les échange, on les envoie aux copains, etc. Nos amis de Radio Canada ont mis de l’avant le terme balladodiffusion pour rendre l’aspect audio de ce nouveau phénomène.

Dans mon cas, un podcast pourrait être un reportage audio ou vidéo, tout dépend de mon équipement, un reportage ou une capsule que je pourrais réaliser tout seul, sans aide, sur un produit, une personne, un comment faire, voire sur l’atmosphère du Macworld. Mais dans le cas de ma tante Ginette, ce pourrait être sur la portée de minous que sa chatte vient de lui donner. Car la version 3 de GarageBand est vraiment conçu pour elle … et pour moi.

2006011233.gif

Apple a en effet ajouté à ce logiciel lancé en 2004, une nouvelle fonction spécifique aux podcasts. Imaginons Bill Gates qui aurait une déclaration à me faire et que, par bonheur, j’aurais alors sous la main une petite caméra vidéo numérique avec micro séparé. Je démarrerais dès lors l’appareil et cueillerais ses propos comme cela s’enseigne en journalisme 101.

Ensuite, fébrilement (l’Oncle Bill, c’est quand même pas rien…), je me livrerais à un petit montage sommaire dans iMovie, un des modules de iLife, question de faire un peu professionnel avec de beaux effets de raccords.

J’ouvrirais ensuite le nouveau GarageBand et y placerais mon petit film sur une piste (il peut y en avoir presque autant qu’on en a besoin). Sur une seconde, j’ajouterais un accompagnement musical (le logiciel en offre une assez riche collection, des gingles et courtes pièces dont les droits ont été libérés. Enfin, sur une troisième, je me bidouillerais une petite ouverture avec musique de style salle de nouvelles. Puis, j’enregistrerais le tout en format MPEG-4, un format de compression particulièrement efficace.

Troisième étape, j’ouvrirais le logiciel iWeb pour placer mon podcast avec mes autres reportages sur mon site Web hébergé par Apple (.mac). Ou bedon, je l’enverrais sur mon gros site Web full Windows ou Linux en me servant d’un bête utilitaire ftp. Un fois mon podcast en ligne, tout le monde pourrait le télécharger et se le faire jouer, quelle que soit leur plate-forme. Pas plus compliqué que cela.

Attendez-vous donc à rencontrer de plus en plus de podcasts vidéos sur Internet. Ici au Macworld, en m’apercevant avec mon ordi portatif et mon vieil appareil photo numérique, la nouvelle génération de journalistes, des gens qui ne peuvent pas concevoir que l’on peut travailler autrement qu’en se bizounant des podcasts, me prennent sûrement pour un dinosaure. Mais, croyez-moi, ça va changer. D’ici quelque temps, je vais sérieusement m’y mettre et vous en livrer des échantillons en ces pages. Revenez me lire, sachant que sous peu, il sera possible de m’entendre et de me voir.

Vive le progrès !


Publicités

2 réflexions sur “Se fignoler son petit podcast

  1. Un des point intréssant et qui n’a pas été mentionné, c’ets qu’il est possible de s’abonner un diffiseur de podCasts gràce à iTune qui verifie à chaque si s’il y en a des nouveaux de publiés. S’il y en a il les télécharge et comm iPod peut etre synchronisé avec iTune « tout le travail se fait tout seul » comme on dit en bon quebecois. C’est vraiment génial comme idée, car on ne se ramasse qu’avec ce qu on veut bien avoir comme nouvelles, au lieu d’être bombardés par la propagande officielle.

    Coté music on peut telecharger le podcasts sans avoir tomber ni dans l’illégal ni dans le payant. frsikyradio.com par exemple emmetent de spodcast de quelque 30 aines à plusieurs 100 aine de meg; des montages maison. Il suffit juste d avoir assez d’espace disque comme dans les derniers iMac.

    Ca prenait vraiment un visionnaire comme ce Job la, pour amner des affaire vraiment innovante dans un domaine que la majorité pensent saturé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s