Marcel sur le bord du burn-out !

illustration200511091.jpgPour Marcel Taupin, col bleu fraîchement retraité de la Ville de Montréal, jamais la vie n’a été aussi stressante, jamais travail n’a été aussi pénible. À 52 ans, il se retrouve pour la première fois de sa vie, occupé du matin au soir.

Finies les heures de flannage autour d’un véhicule utilitaire, finies les siestes sur le siège arrière d’une camionnette bien cachée dans une ruelle, finies les après-midi à la taverne, finies les heures passées dans les locaux municipaux avec les camarades syndiqués, leurs dégaines et bedaines les confondant avec des Hell’s.

Marcel a beau continuer à entretenir sa fine tresse (mode capillaire appelée parfois coupe Longueuil), à brosser sa moustache Frank Zappa et à porter des T-shirts arborant des messages syndicaux, brassicoles, rock et fuck-youesques, il se fait suer à mort. Cela alors qu’il n’en a vraiment pas l’habitude.

Pourquoi ? C’est qu’en prenant sa retraite, il s’est retrouvé avec autant d’argent (fonds de pension, REER, etc.) qu’il en gagnait avant. Or, son bungalow lavalois et sa Windstar étaient payés, ses 2 fils dont l’appétit était fabuleux avaient fui Laval et sa tendre épouse l’avait quitté pour aller refaire sa vie à Repentigny.

illustration200511092.jpgTant et si bien que par un petit matin, notre jeune retraité s’était lâché sur la 440 et avait mis le cap sur les centres commerciaux de Laval. Au terme, il s’était ramassé avec un cinéma maison haut de gamme, 2 télés haute résolution, un réseau sans fil (2 PC, un bloc-notes, une jet d’encre et une laser), une panoplie d’appareils périphériques (scanner, Web Cam, caméra numérique, etc.), Internet haute vitesse et petit routeur, sans oublier une collection de manuels occupant une tablette et demie de sa bibliothèque en belle mélamine brune.

Pour tout faire fonctionner, il lui avait fallu un gros mois d’efforts ponctués de dépannage téléphonique, de recherche sur le Web, de SOS à des camarades techno débrouillards et de blasphèmes. Mais il avait fini par y arriver ! « Pas une moumoune, moé asti ! ».

De son sous-sol, Marcel pouvait désormais visionner un DVD Dolby Stereo Surround Sound full blast (ça s’entendait des bungalows voisins) sur écran géant haute résolution. Au même moment, d’un clic, il pouvait entrer en téléconférence Messenger, aller se promener où bon lui semble sur le Net, zapper à travers une centaine de canaux spécialisés, écouter des cyberstations radio de partout au monde, clavarder avec ses ex-camarades et avec Lola-la-louve, une dame soi-disant bien garnie qu’il crousait sur le Net.

illustration200511093.jpg Et s’il se tannait d’être effouèré dans son lasy-boy, il pouvait, ordi portatif en main, aller au salon et s’écraser dans un fauteuil noir, mauve et jaune avec motif floral assorti. Il lui suffisait de transférer le visionnement dans cette machine grâce à la techno sans fil IEEE 800-11. Il pouvait également le faire à partir de sa salle à manger, une pièce plutôt sordide qu’il avait aménagée en bureau et où il avait installé son PC principal, ou encore de sa chambre à coucher où il avait branché son 2e PC (un homme vivant seul a parfois besoin de divertissements particuliers quand il se met au lit…)

Il va sans dire que les 2 ordis de table, des Pentium 4 de 3 GHz sous Win XP avec 512 Mo de RAM et 64 Mo de vidéo RAM, étaient munis d’écrans plats de 19 pouces et de cartes réseau sans fil. Même les moniteurs, les claviers et les souris étaient dépourvus de câbles; ils obéissaient à la technologie Bluetooth.

Hélas ! Marcel avait oublié 2 facteurs. Le premier était la loi de Nelson, une loi stipulant que toute composante d’un système électronique ou informatique, matériel ou logiciel, fera normalement tout en son pouvoir, probablement par haine aveugle, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pour en arriver à ne plus fonctionner ou, à la limite, pour se mettre à fonctionner de façon erratique, cela au pire moment où elle pourra le faire.

illustration200511094.jpgOn comprends que dans un contexte électronique aussi élaboré que celui de Marcel, il y avait toujours un bidule, au moins, qui faisait des siennes : écran bleu dans Windows XP, audio morte avec les DVD, PC qui ne reconnaît plus le réseau, routeur qui plante, Messenger qui n’affiche plus l’image, virus qui réussit à s’introduire, imprimante qui n’est plus reconnue, etc. De quoi virer fou ! Marcel n’arrêtait plus de réparer ceci ou cela.

Le deuxième facteur était une valeur acquise dès sa tendre enfance. « Quand on est venu au monde pour un petit pain, il ne faut surtout pas le gaspiller ». Donc, quand tu as Star Choice, il faut que tu t’en serves au moins pour ton argent. Sinon, c’est du gaspillage ! Même chose pour le cinéma maison : il faut se télécharger des films ou louer des DVD au moins une fois par jour. Idem pour Internet : il faut pouvoir en profiter au max !

Résultat, Marcel a cessé de vivre; il s’est mis à réparer et à utiliser ses gadgets. Voilà six mois que ça dure. Et quand il lui reste du temps (de moins en moins), il dort, se lave à la diable et roule sa Windstar jusque chez Super C pour sa bouffe (pizza, cacannes, cigarettes, bière, cochonneries, etc.).

L’horreur ! Jamais travail n’a été aussi pénible. Tant et si bien que Marcel pourrait bientôt devenir le premier retraité à devoir être traité pour burn-out !

Il est beau le progrès !

Publicités

Une réflexion sur “Marcel sur le bord du burn-out !

  1. Salut,

    Je fais un test sur une ancienne chronique… je ne vois d’autres façons d’entrer en communication avec toi! Il n’y pas de courriel pour des suggestions ou commentaires directement à Nelson! Je crois comprendre que c’est un blogue où tu peux filtrer les commentaires… comme je ne sais pas si les commentaires sont filtrés avant d’être mis en ligne…

    Je suis sur le point de signer un contrat pour un accès internet par micro-ondes. Je demeure dans une municipalité rurale près de Mtl mais dans un « rang »! Vidéotron et Sympatico n’offre pas le service internet haute vitesse… alors la solution est internet par micro-ondes!

    Est-ce que cela fonctionne bien (upload et download) ? Est-ce que c’est sensible aux conditions météo? Est-ce le lien est sécurisé?

    Cela ferait une belle chronique d’après moi!

    Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s